08/08/2021
637 Views
BestArchiDesign

★ « Fragile Concrete » par la photographe Maria Svarbova, à la Cité Radieuse Le Corbusier Marseille

Cet été à Marseille, la Cité Radieuse accueille la première exposition individuelle en France de Maria Svarbova. Artiste photographe Slovaque, elle est l’auteure des séries « Human space » et « Swimming pool » qui lui ont procuré une renommée internationale. A travers une série de clichés originaux, l’exposition « Fragile Concrete » est consacrée au « village vertical » conçu par Le Corbusier. Avec cette exposition, Maria Svarbova exprime une réflexion personnelle sur notre époque de distanciation sociale et d’isolement, en même temps qu’un hommage solaire au génie des lieux sur un site élu par les Grecs il y a 26 siècles, où Le Corbusier inaugura il y a bientôt 70 ans, la « ville radieuse » du futur.

Expo Fragile Concrete par maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Expo Fragile Concrete par maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Expo Fragile Concrete par maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille

Exposition « Fragile Concrete » par Maria Svarbova

A l’invitation de Kolektiv Cité Radieuse, galerie dédiée à l’empreinte des mouvements architecturaux du 20e siècle dans le design contemporain et les arts visuels, Maria Svarbova a réalisé une série exclusive d’une vingtaine de photographies grand et très grand format, dans le contexte du village vertical imaginé par Le Corbusier. Dans ce travail, l’artiste développe ses thèmes privilégiés : l’esthétique moderniste, la relation avec l’architecture et la distance sociale entre les individus, pour livrer une réflexion aux accents mythologiques sur notre expérience d’isolement. La lumière aveuglante de la Méditerranée, le béton blanchi évoquant les falaises environnantes, les veines du bois imprimées dans les murs de l’Unité d’Habitation, créent ainsi des interférences naturelles dans l’univers esthétique essentiellement urbain de Maria Svarbova. La scénographie présentée suit le fil narratif d’une histoire d’incommunicabilité entre un homme et une femme, résonnant avec notre environnement actuel, mis en abime par plusieurs emprunts aux figures de la mythologie grecque et à leurs destins : Apollon et Daphnée, la Chute d’Icare, la Méduse ou bien les Caryatides et les Atlantes… Autant de références subtiles aux prétentions de l’Homme qui apportent une nouvelle épaisseur aux thèmes qui lui ont apporté la reconnaissance.

Le récit puissant que nous livre Maria Svarbova, ouvre un dialogue entre la paradoxale fragilité du béton comme matériau et la vulnérabilité des relations humaines. Dévoilée dans les espaces publics et privés de l’iconique Cité Radieuse baignée par le paysage minéral de Marseille, l’exposition « Fragile Concrete » marque une nouvelle étape dans le travail de cette talentueuse artiste.

Curatrice : Laura Serra Forest – Costumes et stage set : Laura Štorcelová – L’exposition s’incrit dans le cadre de l’Année du Design Slovaque 2021

Fragile Concrete photographe Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Atlante & Incommunicability. © Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021
Fragile Concrete photographe Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Fragile Concrete photographe Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Incommunicability.© Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021
Expo Fragile Concrete par maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Atlante. © Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021
Fragile Concrete photographe Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Atlante. © Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021
Expo Fragile Concrete par maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Expo Fragile Concrete par maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Bound to concrete.© Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021
Expo Fragile Concrete par maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Melankholia. © Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021
Fragile Concrete par Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Fragile Concrete par Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Melankholia. © Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021
Fragile Concrete Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille

Maria Svarbova confronte le passé récent et notre présent de plus en plus dystopique pour explorer la solitude humaine.

Fragile Concrete photographe Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Prisma. © Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021
Fragile Concrete photographe Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Enigma © Maria Svarbova, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021 – Vases en porcelaine de Marketa Novakova & Mira Podmanicka
Fragile Concrete photographe Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
© Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021
Fragile Concrete photographe Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Harmonia. © Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021
Fragile Concrete photographe Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Idolatry. © Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021
Fragile Concrete photographe Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Apollon and Daphnée. / Cariatide and Atlante. © Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021
Fragile Concrete photographe Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
The Fall of Icarus. © Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021
Fragile Concrete photographe Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Antagonism. / Eros and Thanatos. © Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021
Fragile Concrete photographe Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
© Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021
Medusa © Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021
Fragile Concrete photographe Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Helénê and Pâris. © Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021
Fragile Concrete photographe Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Helénê and Pâris. © Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021
Fragile Concrete photographe Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Epilogue. © Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021
Fragile Concrete photographe Maria Svarbova à l'Unité d’Habitation Le Corbusier, Marseille
Epilogue. © Maria Svarbova pour Kolektiv Cité Radieuse, avec l’aimable autorisation de la Fondation Le Corbusier © FLC I ADAGP Paris 2021

Adresse : Galerie Kolektiv Cité Radieuse Le Corbusier, 280 Boulevard Michelet, 3ème étage – 13008 Marseille
Liens : Instagram kolektiv Cité RadieuseInstagram Maria Svarbovamariasvarbova.com
Dates et horaires : Du 26 juin au 27 août 2021 – Entrée libre

En savoir plus sur Maria Svarbova

Maria Svarbova est née en Slovaquie en 1988, à la veille de l’effondrement du bloc soviétique. Elle a ainsi grandi dans un pays où l’architecture moderniste a laissé une empreinte profonde dans le paysage urbain, donnant aux villes certains de leurs lieux emblématiques. Cet environnement, à la fois ordonné et décati est le décor de ses photos. Il évoque une vie simple et frugale, mais aussi recluse et placée sous un contrôle social étroit. Cette ambivalence transparait dans des mises en scènes chorégraphiées d’activités ordinaires : un réfectoire d’entreprise, l’emballage de la viande dans une boucherie, une classe de natation ou de gymnastique, une femme assise dans une salle d’attente ou subissant une visite médicale de routine, réalisées par des sujets/modèles dépourvus d’émotion.

Cet environnement aseptisé où les interactions humaines sont réduites au maximum, résonne puissamment avec celui auquel nous a astreint l’expérience du confinement. Mais la tension qui le caractérise constitue depuis plusieurs années l’essence du travail de Maria Svarbova. Ces documents d’une réalité plus aussi fictive qu’il n’y paraît, portent également une touche de modernité, communiquée par leur palette chromatique et le recours à une diversité de sujets/modèles qui accentuent leur intemporalité. Depuis les séries « Swimming pool », « Plastic People » et « Human Space » qui lui ont apporté une renommée internationale, les scènes irréelles saisies par Maria Svarbova confrontent le passé récent et notre présent de plus en plus dystopique pour explorer la solitude humaine.

C’est pourquoi son travail, exposé auparavant à Mexico, Taipeh, New York ou Madrid, rencontre un tel succès, dont témoignent ses apparitions dans Vogue, Forbes ou The Guardian, ou la série récemment réalisée pour Apple. En 2018, Maria Svarbova a reçu le prix Hasselblad Master Art.

Maria Svarbova

★ SUJETS À LIRE AUSSI ★

★ Expos Design : Estonian Modern, à la Cité Radieuse de Marseille
★ Expo Design Superior Objects chez Kolektiv 318, Marseille
Partager et suivre BestArchiDesign !

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.