03/01/2022
5141 Views
BestArchiDesign

★ Exposition « Tàpies en Zabalaga » .
Musée Chillida Leku, au Pays Basque espagnol

Chillida Leku, la fusion naturelle entre l’art et la nature

Situé à Hernani, à 10 Km de San Sebastián en Pays Basque espagnol, Chillida Leku est un musée unique, réalisé en soi comme une grande œuvre d’art. C’est au cœur d’un parc immense, que hêtres, chênes et magnolias cohabitent avec une quarantaine de sculptures monumentales en acier et granit, en parfait dialogue avec l’environnement, comme si elles en avaient toujours fait partie. Inauguré en 2000, puis fermé pendant huit ans, Chillida Leku rouvre ses portes en avril 2019, à l’occasion du 95e anniversaire de la naissance de l’artiste et fondateur du lieu, Eduardo Chillida (1924-2002). Sur un parc de 11 hectares, le domaine se compose de plusieurs espaces : une boutique et un café à l’architecture contemporaine, et du musée Zabalaga, dans une ancienne ferme typiquement basque, du XVIe siècle. Durant sa période de fermeture, Chillida Leku a bénéficié d’importants travaux de restauration, sous la tutelle de Jon Essery Chillida, petit-fils du sculpteur, de l’architecte Luis Laplace et du paysagiste Piet Oudolf.

La ferme Zabalaga, Musée Chillida Leku, au Pays Basque espagnol
L’espace d’exposition Zabalaga, dans une ancienne ferme typiquement basque, datant du XVIe siècle

Exposition « Tàpies en Zabalaga »

Chillida Leku a lancé un nouveau programme d’exposition, avec des artistes invités dont le travail se rapproche de l’univers d’Eduardo Chillida (1924-2002). Ce projet démarre avec « Tàpies en Zabalaga », une exposition hommage à l’exceptionnel créateur catalan Antoni Tàpies (1923 – 2012), dont l’œuvre, comme celle du sculpteur basque Chillida, a profondément marqué l’évolution de l’art moderne et contemporain.

Visible jusqu’au 10 janvier 2022, l’exposition occupe intégralement l’étage supérieur de la ferme Zabalaga. Elle présente une sélection d’œuvres de petit et grand format d’Antoni Tàpies, principalement des sculptures, datées entre les années 1980 et 90. « Tàpies en Zabalaga » offre un dialogue direct avec les pièces d’Eduardo Chillida, exposées au rez-de-chaussée. Une grande partie des sculptures présentes, sont réalisées avec de la terre chamottée, un matériau qui fait le lien entre les deux artistes. Tàpies expérimente ses possibilités techniques dans l’atelier du céramiste Hans Spinner, à partir de 1981.

Le choix de l’artiste catalan trouve son origine dans l’extraordinaire parallélisme qui existe dans les trajectoires de vie de ces deux grandes figures de l’art du XXe siècle. Les biographies d’Antoni Tàpies et d’Eduardo Chillida ont plusieurs points communs et présentent des itinéraires parallèles qui convergent à divers moments historiques et créatifs. L’exposition n’aborde pas seulement ces aspects, mais aussi ceux qui différencient les deux artistes.

Tàpies en Zabalaga, Chillida Leku
Expo Tàpies en Zabalaga, Chillida Leku
Sculpture « Cántaro y bota » en bronze, 1987, Antoni Tàpies
Expo Tàpies en Zabalaga, Chillida Leku
Expo Tàpies en Zabalaga, Chillida Leku
Sculpture « Sabatilla (Slipper) » en argile, 1986, 51 x 205 x 85 cm, Antoni Tàpies
Expo Tàpies en Zabalaga, Chillida Leku, sculpture Antoni Tàpies
Sculpture « Taula de despatx » en argile réfractaire émaillée, 1987, Antoni Tàpies
Expo Tàpies en Zabalaga, Chillida Leku, sculpture Antoni Tàpies
Sculpture « Lingam. Forma embenada » en argile réfractaire émaillée, 1988, Antoni Tàpies
Expo Tàpies en Zabalaga, Chillida Leku, peinture Antoni Tàpies
Expo Tàpies en Zabalaga, Chillida Leku, Antoni Tàpies
Sculpture « Cap embenat I » en argile réfractaire émaillée, 1989, 86 x 133 x 100 cm, Antoni Tàpies
Expo Tàpies en Zabalaga, Chillida Leku, Antoni Tàpies
Expo Tàpies en Zabalaga, Chillida Leku, Antoni Tàpies
Expo Tàpies en Zabalaga, Chillida Leku, Antoni Tàpies
Expo Tàpies en Zabalaga, Chillida Leku, Antoni Tàpies
« Empremta de cistella sobre roba », Antoni Tàpies
Expo Tàpies en Zabalaga, Chillida Leku, Antoni Tàpies
Sculpture « Composició » en peinture à l’oxyde sur béton réfractaire, 1991, 160 x 243 x 59 cm, Antoni Tàpies
Expo Tàpies en Zabalaga, Chillida Leku, oeuvres Antoni Tàpies
A gauche sculpture « Llibre I » en bronze, 1987, Antoni Tàpies
Expo Tàpies en Zabalaga, Chillida Leku, oeuvres Antoni Tàpies
Série de dessins « Poems from the Catalan », 1973, Antoni Tàpies
Expo Tàpies en Zabalaga, Chillida Leku, oeuvres Antoni Tàpies
Expo Tàpies en Zabalaga, Chillida Leku, oeuvres Antoni Tàpies
Expo Tàpies en Zabalaga, Chillida Leku, oeuvres Antoni Tàpies

Antoni Tàpies

Antoni Tàpies
Antoni Tàpies. Photo © Fundació Antoni Tàpies

Les premières tentatives artistiques d’Antoni Tàpies débutent lors d’une longue convalescence à la suite d’une grave maladie, après quoi son dévouement croissant à la peinture et au dessin l’amène à abandonner ses études universitaires. Dans les années 1940, il expose déjà des œuvres qui le distinguent de la scène artistique du moment. Co-fondateur du magazine Dau al Set en 1948, et influencé par Miró et Klee, il s’intéresse de plus en plus aux sujets iconographiques et magiques. Il a progressivement commencé à incorporer des éléments géométriques et des études de couleurs conduisant à un intérêt pour la matière grâce à l’utilisation de toiles fortement texturées de grandes possibilités expressives et communicatives.

Avec ces œuvres, Tàpies acquiert une reconnaissance internationale au milieu des années 50. Dans les années 1960, il commence à intégrer de nouveaux éléments iconographiques (écriture, signes, éléments anthropomorphes, empreintes et références à la situation catalane), et de nouvelles méthodes techniques (nouvelles surfaces, utilisation d’objets du quotidien et de vernis). Depuis lors, le langage pictural de Tàpies n’a cessé de se développer, aboutissant à une œuvre créative et productive admirée dans le monde entier.

Il a exposé ​​parmi de nombreuses institutions prestigieuses, comme au Museum of Modern Art et au Solomon R. Guggenheim Museum à New York, le Musée d’Art Contemporain de Los Angeles, l’Institute of Contemporary Art et les Serpentine and Hayward Galleries à Londres, la Neue National galerie de Berlin, le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, le Jeu de Paume et le Centre Pompidou à Paris, le Musée d’Art Contemporain de Barcelone,… Parallèlement à sa production artistique, Tàpies est également l’auteur de nombreuses publications : La pràctica de l’art (1970), L’art contra l’estètica (1974), Memòria personal (1977), La realitat com a art (1982 ), Per un art modern i progressista (1985), Valor de l’art (1993) et L’art i els seus llocs (1999).

En 1984, Antoni Tàpies a créé la Fundació Antoni Tàpies, dans le but de promouvoir l’étude et la connaissance de l’art contemporain, en accordant une attention particulière au rôle de l’art dans la formation de la conscience de l’homme moderne.

Adresse : Musée Chilida Leku : Barrio Jauregui 66, 20120 Hernani, Espagne
Liens : museochillidaleku.comfundaciotapies.org
Dates et horaires : Du 10 juin 2021 au 10 janvier 2022 – Tous les jours sauf mardi et mercredi : 10h00-17h00 – Entrée payante.

★ SUJET À LIRE AUSSI ★

⚑ Musée Chillida Leku, au Pays Basque espagnol. Le rêve monumental de l’artiste Eduardo Chillida
Musée Chillida Leku, au Pays Basque espagnol. Le rêve monumental de l’artiste Eduardo Chillida
Partager et suivre BestArchiDesign !

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.