26/05/2022
2749 Views
BestArchiDesign

La Galerie Alexis Pentcheff présente
l’exposition « André Masson. Un prophète. »

À Marseille, jusqu’au 15 juillet 2022, la Galerie Alexis Pentcheff réunit plus de quatre-vingts œuvres d’André Masson (1896-1987), avec l’exposition « André Masson. Un prophète. ». Sont présentés certains travaux emblématiques, qui témoignent de sa période surréaliste, de son utilisation du sable ou de son exil américain, ainsi, que des sculptures, qui attestent des incursions plus rares de l’artiste dans ce domaine. Toutes les œuvres sont proposées à la vente et un catalogue accompagne l’exposition. Au moment de la publication de l’article déjà un grand nombre de pièces ont été vendu, alors ne tardez pas à découvrir l’un des peintres les plus importants du XXème siècle.

André Masson exposition à la Galerie Alexis Pentcheff Marseille

« André Masson : démon cendré des ondes recensant le sens du monde, dans son âme s’amasse la marée du sang et dansent les monts damassés. ».

M. Leiris et G. Limbour, André Masson et son univers, Editions des Trois Collines, Genève, 1947, poème de Michel Leiris, p.19.

Son engagement dans le mouvement surréaliste, son expérience américaine et plus généralement son approche singulière de la voie picturale, font notamment de lui l’un des chaînons nécessaires entre la peinture d’avant-guerre et l’art de la seconde moitié du XXème siècle. De son vivant, sa renommée fut très grande, de nombreuses institutions reconnaissant son talent et son apport immense à la peinture. Pourtant, notre génération l’a un peu oublié… c’est que nous avions moins besoin de lui puisque nous pensions comprendre, ou que nous ne voulions pas voir. En dehors d’une exposition récente au musée de Céret, peu de présence dans les institutions et, depuis longtemps, plus de grande manifestation d’envergure dans les musées parisiens.

André Masson. Un prophète. Galerie Alexis Pentcheff, exposition à Marseille
André MASSON Autoportrait, encre sur papier, signée et datée 1940 en bas à droite.

Maintenant que André Masson appartient au siècle précédent, il est temps de le lire à nouveau, à la lumière du XXIème siècle, qui est désormais le nôtre, et il semble que nous soyons mieux placés que jamais pour l’appréhender depuis que nous avons vécu le tournant des années 2020. Les thèmes qui lui sont chers ont pris dans nos vies de nouvelles résonances. Ne pas détourner le regard des abattoirs lorsqu’on mâche la viande : davantage que le rôti bien ficelé, c’est le résultat du sacrifice de la bête équarrie. Ne pas détourner le regard de la nature insultée par le béton qui la recouvre, des massacres, de la mort, du sexe, grand ouvert ou dressé, de l’origine du monde. Voilà le monde cru, nous dit Masson, sans travestissement, celui auquel nous appartenons quoi qu’il en coûte, ce monde à la fois immuable et en perpétuel mouvement, par l’effet des mêmes forces qui le sous-tendent. Le voile est levé, tout n’est que métamorphose.

« Peintre poète, André Masson exprime au travers de l’image plus qu’une réalité et sa peinture se fait vibration directe des forces de la nature dont il est le médium ».

Giulia Pentcheff.

Masson nous éveille, nous décille, comme d’autres, Sade, Novalis ou Nietszche par exemple, ont tenté de le faire avant lui, à leur manière. Il n’y a pas de place ici pour la culpabilité, le jugement ou la morale. Il s’agit simplement d’ouvrir les yeux. À nous, les lecteurs du XXIème siècle qui sommes immergés dans un monde véritablement saturé d’images, si nous ne sommes pas trop paresseux, Masson devrait apparaitre clairement comme un pourfendeur de faux-semblants, un visionnaire, capable de partager ses fulgurantes clairvoyances. Il devrait nous apparaitre comme celui qui, de sa main, écarte les rideaux, non pour découvrir la scène du spectacle mais pour révéler ses dessous insoupçonnés, l’envers du décor. Celui qui nous tend la main, nous offre sa mythologie salutaire, qui n’est rien d’autre qu’une fenêtre ouverte sur l’âme humaine. En un mot, Masson devrait nous apparaitre comme un prophète.

Textes de Giulia Pentcheff

André Masson. Un prophète. Galerie Alexis Pentcheff, exposition à Marseille
André Masson. Un prophète. Galerie Alexis Pentcheff, exposition à Marseille
André Masson, « LA MICHE », 1923. Huile sur toile, signée en haut à droite
André Masson. Un prophète. Galerie Alexis Pentcheff, exposition à Marseille
André Masson. Un prophète. Galerie Alexis Pentcheff, exposition à Marseille
André Masson. Un prophète. Galerie Alexis Pentcheff, exposition à Marseille
André Masson, « COQS », 1927. Huile, sable et tempera sur toile, signée au dos – « COMBAT D’ANIMAUX », 1929. Pastel sur papier, signé en bas à droite
André Masson. Un prophète. Galerie Alexis Pentcheff, exposition à Marseille
André Masson, « LES CHANTEURS », 1928. Huile sur toile, signée au dos
André Masson. Un prophète. Galerie Alexis Pentcheff, exposition à Marseille
André Masson, « DON QUICHOTTE ET LES ENCHANTEURS », 1935. Aquarelle sur papier, signée en bas à droite
Galerie Alexis Pentcheff, exposition André Masson. Un prophète à Marseille
André Masson, « EFFET PHYSIQUE DU PREMIER CONTACT », 1938-39. Encre de Chine sur papier, monogrammée en bas à droite
Galerie Alexis Pentcheff, exposition André Masson. Un prophète à Marseille
Galerie Alexis Pentcheff, exposition André Masson. Un prophète à Marseille
Galerie Alexis Pentcheff, exposition André Masson. Un prophète à Marseille
André Masson, « ANIMAUX ACCOUPLES », Bronze de 1927 et fondu en 1986 par Brustolin, Vérone, 1986-1987. Editeur : Galerie Due Ci, Rome. Tirage à 11 épreuves, celle-ci n°EA2
Galerie Alexis Pentcheff, exposition André Masson. Un prophète à Marseille
André Masson, LE VIOLON, 1945. Encre sur papier, signée en bas à gauche
Galerie Alexis Pentcheff, exposition André Masson. Un prophète à Marseille
André Masson, « L’ENFANT AU CHIEN », 1944. Pastel sur papier, signé en bas à gauche
Exposition André Masson. Un prophète. Galerie Alexis Pentcheff à Marseille
Exposition André Masson. Un prophète. Galerie Alexis Pentcheff à Marseille
André Masson, « DUO AMOROSO », modèle de 1939 et fondu en 1986 par Brustolin, Vérone, 1986-1987. Editeur : Galerie Due Ci, Rome. Tirage à 11 épreuves, celle-ci n° EA1
Galerie Alexis Pentcheff, exposition André Masson. Un prophète à Marseille
Exposition André Masson. Un prophète. Galerie Alexis Pentcheff à Marseille
Exposition sculpture bronze André Masson. Un prophète. Galerie Alexis Pentcheff à Marseille
André Masson, DIAGRAMME DE TETE D’OR, 1958 Encre de Chine – Sculpture « FRERE ET SŒUR », Bronze. Modèle de 1942, fondu en 1987 par Brustolin, Vérone, 1986-1987
Exposition André Masson. Un prophète. Galerie Alexis Pentcheff à Marseille
André Masson, « L’ÉTREINTE », 1958. Encre de Chine sur papier, signée à droite
André Masson. Un prophète. Galerie Alexis Pentcheff, exposition à Marseille
André Masson, « VILLE SPECTRALE », 1969. Encre et lavis sur papier, signé en bas à droite
Galerie Alexis Pentcheff, exposition André Masson. Un prophète à Marseille
André Masson, « POURSUITE ET MÉTAMORPHOSE », 1967. Encre de Chine sur papier, signée en bas à gauche.

Exposition « André Masson. Un prophète. »

ADRESSE : Galerie Alexis Pentcheff, 131/133 rue Paradis – 13006 Marseille
LIENS : galeriepentcheff.fr – Instagram
DATES : Du 13 mai au 15 juillet 2022 – Entrée libre du mardi au samedi de 10h à 12h et 14h à 18h30

★ SUJET À LIRE AUSSI ★

Librairie Rupture & Imbernon Cité Radieuse de Le Corbusier. Adresse marseillaise, spécialisée en architecture, urbanisme, design et arts des XX et XXI siècles
Librairie Rupture & Imbernon : Une adresse marseillaise incontournable à la Cité Radieuse Le Corbusier
Partager et suivre BestArchiDesign !

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.