30/09/2016
1119 Views
BestArchiDesign

Expo : L'artiste syrien Khaled Dawwa, chez Charivari à Marseille

Il est difficile d’exprimer toute les émotions que j’ai ressenties en découvrant il y a quelques mois grâce à Muriel Feugère, les œuvres poignantes de l’artiste Khaled Dawwa. J’ai été immédiatement touchée et impressionnée par son travail avant même de connaître sa terrible histoire personnelle.

Portrait Khaled Dawwa, un artiste en exil !

Khaled Dawwa artiste syrien
Né en 1985 en Syrie, il a obtenu en 2007 le diplôme de l’Ecole des Beaux-Arts de Damas, section sculpture. Depuis, l’œuvre de Khaled Dawwa renvoie à un univers rempli d’attente. Cette attente, présente à la fois comme acte et comme absence d’acte, est un appel, un espoir et un regard tourné vers l’extérieur, en même temps qu’un silence, un vide et un repli muet sur soi. Le monde qu’il capte et ses figures ne cessent de creuser cette question et sont à leur tour rattrapés par ce paradoxe. L’oscillation entre leurs limites marque les figures fragiles de Khaled Dawwa, et leur confère une énergie particulière ; elles avancent sans mouvement, éclairées d’ombre.

Le début de la révolution en Syrie à laquelle il participe activement est à l’origine d’une rupture, voire d’un changement radical dans l’univers d’attente de Khaled Dawwa. Son langage et son travail se métamorphosent avec le cours des événements de façon palpable. Les outils et les matières utilisés évoluent, plus légers, plus « clandestins », ils tentent de manifester à leur tour, d’en dire encore plus ; les figures et leur monde se transforment également, mais toujours avec cette attente en toile de fond. Des œuvres comme Dissidence, Froid et Où as-tu perdu ton corps ? rappellent cette continuité dans l’œuvre.

Au milieu de l’année 2013, le quartier où se trouve son atelier est bombardé et Khaled blessé. Arrêté puis emprisonné, il est livré à l’Armée pour y effectuer son service. Refusant tout engagement militaire, il déserte et doit fuir la Syrie. Passé au Liban, il vit pendant un an dans la clandestinité avant de partir pour la France où il arrive en octobre 2014. Ce long périple d’un an et demi, où il aura connu l’hôpital, la prison, l’enrôlement, l’exil, intimement lié aux événements qui se déroulent en Syrie, traverse aujourd’hui son oeuvre et lui imprime une marque profonde.

A Marseille, Charivari présente les œuvres d’art de Khaled Dawwa

khaled Dawa expo compressé Charivari Marseille
C’est en juin 2015 qu’a eu lieu un exceptionnel événement artistique, l’exposition « Compressé » de l’artiste syrien Khaled Dawwa, une première en France organisée par Muriel Feugère dans sa galerie Charivari située près du Cours Julien à Marseille. Une incroyable opportunité de découvrir un artiste rare de grand talent au parcours humain poignant, où furent proposées une quinzaine de bas-reliefs, une demi-douzaine de sculptures et une vingtaine de dessins, réalisés en France en toute petite série.

Forte de son succès l’exposition est devenue depuis permanente, et en cette fin septembre 2016 quelques pièces sont encore visibles à la galerie. Des œuvres remarquables chargées d’histoire et de sentiment, que je vous conseille de voir sans attendre dans ce lieu si accueillant et terriblement créatif.
khaled Dawa expo compressé Charivari Marseillekhaled Dawa expo compressé Charivari Marseillekhaled Dawa expo compressé Charivari Marseille
« Compressé » sculpture en bronze numérotéekhaled Dawa expo compressé Charivari Marseille
« A force d’être fatigué » sculpture en bronze numérotéekhaled Dawa expo compressé Charivari Marseille
« Tyran » sculpture en bronze numérotéekhaled Dawa expo compressé Charivari Marseille
Dessins à l’encre sur papier

Charivari / Galerie d’art

7 rue Fontange – 13006 Marseille – Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h

En savoir plus sur Khaled Dawwa

ArteLe MondeLa Provence

Partager et suivre BestArchiDesign !

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.